Coffee Mania \ Histoires de café \ Un café avec les Grecs
Histoires de café

Un café avec les Grecs

Si l’on évoque la Grèce, vous pensez immédiatement à Athènes, au Panthéon, au port du Pirée, aux plages d’Héraklion. Après lecture de cet article, vous pourrez ajouter à cette liste non exhaustive, la véritable passion que les Grecs vouent au café. En coffee-maniaques historiques, les Grecs préparent leur boisson de multiples façons – pas toujours évident de s’y retrouver pour le voyageur de passage. Alors, pour y voir un peu peu plus clair, nous sommes partis à la découverte de la culture café en Grèce pour partager avec vous quelques notions linguistiques essentielles lors de votre prochain séjour !

  • Partage mail

La Grèce et le café

 

La culture du café en Grèce ne remonte pas à Homère, mais elle fait partie intégrante de l’histoire du pays. L’une des particularités de cette population est qu’elle distingue le lieu de la boisson. Peut-être parce qu’il existe une grande variété de recettes et différents endroits où la déguster.

 

Le terme qui désigne le lieu traditionnel où boire un café est kafeneio. D’ailleurs, le premier kafeneio est le Kafeneio de Forlidas, il fonctionne sans interruption depuis 1785. Initialement, ces cafés sont de vastes salles sobrement meublées, simplement décorées de tableaux historiques un peu vieillots, où règne un parfum de café dont les murs sont imprégnés. Initialement, les kafeneia (au pluriel) étaient les centres de la vie sociale, culturelle et politique d’un village, principalement fréquentés par une clientèle masculine.

 

Avec le temps, les habitudes de consommation ont évolué et les lieux se sont adaptés. Tout le monde peut désormais déguster son café dans des kafeterias, des lieux plus modernes, à la décoration soignée et au wifi haut débit !

 

 

Dans les kafeterias, on consomme le traditionnel café elliniko. Soyez attentif, c’est là que ça se corse. La recette de ce typique café grec est celle…du café turc ! Mais ne vous méprenez pas, bien que le principe soit le même (une casserole étroite - une « briki », de l’eau qui bout, du café moulu, du sucre selon votre goût, une tasse et la patience d’attendre que le marc se dépose au fond), veillez bien à ne pas froisser votre hôte et demandez-le bien elliniko, « grec » en français ! C’est la règle depuis les années 1970 environ. Lorsque les Grecs ont souhaité se réapproprier cette recette de café.

 

 

Ensuite, mémorisez quelques mots qui vous seront très utiles. Sketo. Metrio. Glyko. Dans cet ordre. Il s’agit de la quantité de sucre que vous souhaitez dans votre boisson. Soit : sans sucre, moyennement sucré (1 cuillère à café), très sucré (2 cuillères à café). Vous l’avez ? Vous êtes presque prêt !

 

 

Le café, les Grecs l’aiment frappé !

 

Le café en Grèce se consomme à toute heure de la journée. Sauf après les repas ! Il se sirote d’ailleurs, plutôt. Ne soyez donc pas surpris de voir les Grecs déguster leur café à la paille. Et sachez qu’ils adorent leur café « frappé ». L’été sur les bords de la mer Egée, rien de tel pour se désaltérer que cette version froide du café. On s’installe en terrasse et on sirote des heures entières pour résister aux chaleurs helléniques.

 

Vous voulez goûter ? C’est très simple !

Prenez un verre haut et large. Versez-y une à deux cuillères de café soluble. Ajoutez un fond d’eau bien froide, à peine 1 cm. Fouettez à l’aide d’un émulsionneur jusqu’à obtenir une mousse bien ferme (ou secouez fort dans un shaker). Sucrez selon votre goût : sketo, metrio ou glyko ! Puis allongez d’eau ou de lait. Versez de la glace pilée. Plongez une paille et sirotez votre café grec frappé !