Coffee Mania \ Histoires de café \ Destination café : la recette du café à l’œuf vietnamien
Histoires de café

Destination café : la recette du café à l’œuf vietnamien

Du Vietnam, vous connaissez peut-être la Baie d’Halong, le détroit du Mékong, ses plages et ses pagodes. Ce qui vous a peut-être échappé et que nous vous révélons,c’est la passion de ce pays pour le café, dont il est devenu l’un des plus importantsimportateursmondiaux!Véritable institution dans le pays, la culture ducafé vietnamien pourrait se résumer en une recetteuniqueet atypique, le café à l’œuf.Vous êtes sceptiques? Si, si, restez, on vous dit tout!

  • Partage mail

Du Vietnam, vous connaissez peut-être la Baie d’Halong, le détroit du Mékong, ses plages et ses pagodes. Ce qui vous a peut-être échappé et que nous vous révélons, c’est la passion de ce pays pour le café, dont il est devenu l’un des plus importants importateurs mondiaux ! Véritable institution dans le pays, la culture du café vietnamien pourrait se résumer en une recette unique et atypique, le café à l’œuf. Vous êtes sceptiques ? Si, si, restez, on vous dit tout !

Vietnam & cà phê 

Dans les rues bondées de Hanoï, les échoppes de quartier et leurs tabourets en plastique ne désemplissent jamais. Le café s’est installé dans la vie vietnamienne, érigé aujourd’hui comme un art de vivre, un vecteur de lien social fort et l’une des fiertés du pays. Pourtant, la culture du café au Vietnam est plus récente que celle de notre vieux continent. Elle débute il y a deux cents ans, lorsque des caféiers sont plantés après la colonisation française. Très vite, la caféiculture se concentre autour du café Robusta, plus adapté au climat tropical et à la géographie vietnamienne.  

L’art du café vietnamien 

D’Ho Chi Minh à Hanoï, le café incarne un art de vivre populaire et accessible. Et les vietnamiens ont développé une technique bien à eux pour faire de ce moment un rituel unique. Le café se prépare tasse après tasse à l’aide d’un accessoire indispensable, le phin, un filtre en inox (et surtout pas en aluminium) en 3 parties. Un contenant, un filtre, un couvercle et du café Robusta grossièrement moulu. C’est une technique d’extraction douce et lente pour mieux observer goutte après goutte le café couler dans votre tasse en verre.  

Certains l’aiment chaud, comme nous, à la limite du brûlant. Les Vietnamiens eux, l’aiment glacé (et sucré au lait concentré). En effet, lorsque la température annuelle avoisine les 30°c, il faut trouver de gourmands subterfuges pour déguster son café préféré. À Ho Chi Minh, il se boit à la paille, glacé, très dilué dans un grand verre et son goût est extrêmement sucré. À Hanoï, le café est plus fort et plus épais, servi dans une petite tasse.  

 

La véritable recette du café à l’œuf (et vous allez l’aimer) 

Ne faites pas cette tête, vous allez succomber ! Cette recette atypique a été créée par un certain Mr Giang, barman dans un hôtel de luxe. En pleine période de guerre d’Indochine, le lait est une denrée rare, Mr Giang ne peut plus préparer de cappuccinos. Qu’à cela ne tienne, il substitue le lait par un jaune d’œuf. C’est une révélation : en 1946, naît le café à l’œuf, le  phê trúng dont on vous dévoile la recette.

1

Préparez une belle tasse de café chaud (ne la buvez pas encore). 

2

Cassez l’œuf et ne gardez que le jaune. Ajoutez-le dans un petit bol avec le lait concentré sucré et le sucre. Et maintenant, le geste qui change tout : fouettez, mixez ou mélangez vigoureusement à la main, peu importe. Faites des ces 3 ingrédients une mousse onctueuse et aérienne, un nuage crémeux et velouté

3

Dans votre tasse, versez votre café chaud, puis délicatement la mousse dorée. C’est prêt !  

(Pour une photo réussie de votre délicieux et esthétique breuvage vietnamien, nous vous recommandons d’utiliser une tasse en verre) 

La tradition veut qu’à chaque gorgée, vous mélangiez votre café et dégustiez la mousse à la cuillère.  

Oups, attention, il vous reste un peu de mousse au coin des lèvres !