Coffee Mania \ Histoires de café \ Destination café : Honduras
Histoires de café

Destination café : Honduras

Saviez-vous que la caféiculture joue un rôle essentiel dans l’économie hondurienne, que ce petit pays est devenu le premier producteur de café d’Amérique Centrale et qu’un tiers des Honduriens travaille dans la production de café ? Partons à la découverte de ce petit pays où le café pousse en altitude et offre des Arabica d’exception.

  • Partage mail
Coffee Mania, Promotion

Honduras, terre de café

Dans ce pays qui compte seulement 9 millions d’habitants, plus de 60 % des terres agricoles sont destinées à la culture du café. La plupart d’entre elles se situent sur les flancs montagneux du pays, généralement au-dessus de 1000 mètres d’altitude. Alors que la banane a longtemps été la ressource agricole la plus importante pour le Honduras, dans les années 2000, une mutation s’opère et l’histoire du café prend forme. La culture de ce produit évolue et s’impose.

Les Honduriens s’attachent au café et tissent une relation étroite avec la boisson. Ainsi, à l’heure actuelle, on dénombre plus de 100 000 petits producteurs de café installés dans le pays. La grande majorité du café cultivé est de variété Arabica, exploitée dans des régions spécifiques du Honduras, où les conditions climatiques et géographiques sont les meilleures pour cette variété. D’ailleurs, notre café Bio, 100% Arabica du Honduras provient de 15 régions différentes du pays et nous avons choisi 3 cépages uniquement Arabica : le Bourbon, le Catuai et le Caturra. 

 

Photo © Cinco Cero Cuatro

 

La naissance d’un café bio au Honduras

Alors que le Honduras développe avec passion la culture de ses plantations de café, le pays doit faire face aux conséquences du changement climatique. En 2012-2013, les agriculteurs essuient une épidémie sans précédent, un champignon nommé « rouille-orangée du café » dévaste des milliers de plantations, les arbres sont coupés jusqu’à la souche. Si le climat est en cause, les méthodes de culture inadaptées font également partie des raisons qui expliquent peut-être la moins bonne résistance des caféiers.

 

 

Un constat fascinant est alors fait à l’issue de cette crise : seules les cultures biologiques ont été épargnées par le champignon. L’explication ? Quand on a laissé vivre la vie microbiologique, sans utilisation de pesticides de synthèse, le sol a été en mesure de protéger l’arbre grâce à son efficace système de défenses naturelles. C’est pourquoi, chez Carte Noire, nous avons choisi de ne sélectionner que des grains Arabica issus de plantations biologiques du Honduras situées à plus de 1500 m d’altitude.

 

Les Honduriens & le café : une histoire d’amour… récente

 

Les Honduriens sont devenus amateurs de café sur le tard ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, ils ont d’abord été exportateurs, bien avant d’être consommateurs de notre boisson favorite. Depuis peu, de plus en plus de bars à café ouvrent et les jeunes deviennent aussi coffee-maniaques que nous. Dans les lieux qui servent notre boisson adorée, les cafés proposés sont tous fraîchement torréfiés et moulus.

 

Comment les Honduriens aiment-ils leur café ? Noir et très sucré. Dans les grandes villes et dans la capitale, c’est en version café latte que les jeunes s’initient au café. 

Et vous, comment boirez-vous votre café 100% bio du Honduras ?