Coffee Mania \ Histoires de café \ Destination café : le Brésil, roi de l'Arabica
Histoires de café

Destination café : le Brésil, roi de l'Arabica

Saviez-vous que nous partageons avec le Brésil une passion commune pour le café ? À plus de 8000 kilomètres d’ici, le café fait aussi partie du quotidien des brésiliens qui le nomment affectueusement « cafezinho », leur petit café. Le pays tient d’ailleurs la première place mondiale de production et d’exportation de café (avec 3 300 tonnes produits en 2016) et la 2e place en terme de consommation (derrière… la Finlande dont nous reparlerons très prochainement). Partons à la découverte de la culture du café do Brazil pour mieux comprendre cette longue histoire d’amour de café.

  • Partage mail
Coffee Mania, Promotion

Entre le Brésil et le café : une histoire corsée

 

C’est au XVIIIème siècle que débute la relation qui lie étroitement le Brésil à notre boisson préférée. Les premiers caféiers cultivés s’adaptent bien au climat, d’abord dans la région nordeste puis surtout dans le Minas Gerais, au sud-est du pays. La production s’intensifie et dès le XIXème siècle le Brésil prend la tête de la production mondiale de café. Depuis 150 ans, il conserve sa place de leader.

 

C’est une ressource financière capitale pour le pays qui fait travailler de manière directe ou indirecte plus de 8 millions de brésiliens et compte près de 300 000 producteurs de café. D’ailleurs les plantations de caféiers occuperaient plus de 2 millions d’hectares de terre dans le pays, dont 80% environ d’Arabica. Des chiffres qui donnent le tournis ! Buvons donc un petit cafezinho pour retrouver nos esprits.

 

Le cafezinho, rituel de bienvenue

 

Lorsqu’on évoque le Brésil, on pense évidemment au foot, à la samba et au carnaval de Rio. Comment ne pas ajouter le café à cette liste exotique ? Notre boisson préférée fait partie intégrante de la culture du pays et porte le nom chantant et ensoleillé de cafezinho. On en boit matin et soir, et on le boit partout. Chez soi, comme dans les stations-services et les supermarchés, le café doit être disponible. C’est une question d’hospitalité. Les brésiliens offrent un cafezinho comme ils vous tendent chaleureusement une poignée de main. C’est leur manière de souhaiter la bienvenue, dans la vie de tous les jours, comme au bureau. Un rituel que l’on aimerait bien instaurer !

 

La "mariquinha", cafetière brésilienne traditionnelle.
Crédit photo : Rafael Stedile / Instagram

 

Comment le préparent-ils ? Traditionnellement avec une espèce de porte-filtre suspendu autour d’une tasse ; ça s’appelle la mariquinha. Comment le boivent-ils ? En petites quantités, mais régulièrement tout au long de la journée. C’est pour cette raison qu’ils le servent dans de tout petits verres en plastique. Pour le savourer sans excès ! Ne vous y trompez pas, ce n’est pas parce que la taille est petite qu’il s’agit de notre espresso : le café à la brésilienne est beaucoup moins corsé.  Comment l’aiment-ils ? Noir, brûlant et très très sucré. 

 

La véritable recette du café brésilien

 

Vous aimeriez goûter au véritable café brésilien ? Rien de plus simple, il suffit de troquer votre espresso habituel contre un cafezinho. Choisissez un café pur Arabica du Brésil moulu ou en grains. Pour une tasse d’eau, comptez une cuillère à soupe remplie de café. Faites chauffer votre eau avec la dose de sucre que vous souhaitez. Portez à ébullition. Versez votre café moulu. Mélangez bien et versez dans un filtre en papier ou en tissu (c’est la méthode traditionnelle là-bas), puis dans votre petite tasse à café !

 

Crédit photo : Rafaela Valente / Instagram

 

Le détail qui vous transportera jusque dans les rues de São Paulo ? Utilisez leurs mini-cuillères à café kitchissimes surmontées d’une pierre semi-précieuse ou décorées de perles : sensation do Brazil assurée !