Coffee Mania \ Recettes café \ Accords de café : les fruits
Recettes café

Accords de café : les fruits

Ananas, grenade, mangue, framboises, fruits de la passion, agrumes… on adore les fruits. Et on aime encore plus leur belle union avec le café, un mariage que l’on opère assez spontanément. Mais savez-vous quels fruits s’accordent le mieux avec quels cafés ? On vous raconte tout !

  • Partage mail
Coffee Mania, Promotion

Associer notre café avec des aliments parfois inattendus, on adore ça ! On vous a proposé d’oser l’union de votre espresso préféré avec des fromages, des volailles et même du poisson. Ce mois-ci, on part sur un rapprochement a priori plus attendu mais pas moins passionnant : le café et les fruits.

 

Retour sur les règles du pairing

 

L’art d’accorder des boissons et des plats, en langage de gastronome on appelle ça le pairing. Accords mets-vin, accords mets-bière et donc accords mets-café… A chaque fois la règle du pairing est la même, on démarre en cherchant les similitudes.

 

Pour vous lancer, commencez par identifier la note dominante dans votre café (agrume ? chocolat ? noisette ? boisée ?) et partez en quête d’un aliment marqué par la même dominante aromatique. Quand vous vous vous sentirez plus à l’aise avec le principe du pairing, alors vous pourrez partir en quête des goûts opposés qui se complètent.

 

Maintenant, à nos fruits !

 

Les baies et les cafés d’Afrique

Myrtilles, groseilles, framboises, fraises, mûres : on aime les baies en toute saison… Et bonne nouvelle : les unir aux cafés d’Afrique les rendent encore plus délicieuses.

 

Essayez d’accompagner une belle tarte aux framboises avec un délicieux Arabica des haut-plateaux kenyans ou un doux blend venu d’Ethiopie, le résultat devrait ravir vos papilles ! (en automne, remplacez les framboises par des crêpes à la confiture de mûres, vous nous direz merci !)

 

Par ailleurs, même si ce n’est pas une baie, sachez que la grenade vous donnera le meilleur, associée à une tasse de café du Kenya !

 

Des agrumes au Honduras

Les agrumes, on adore ça toute l’année. Petit boost acidulé d’énergie, les citrons, oranges, pamplemousses et clémentines nous aident à traverser les mois froids avec délice.

 

Et saviez-vous que leurs arômes si distinctifs seront sublimés, soulignés, magnifiés par le mariage avec une tasse de café du Honduras ? Avec ses notes florales et fruitées mais surtout grâce au bel équilibre de son acidité, l’Arabica des très hauts plateaux honduriens accompagnera à merveille la plus gourmande des tartes au citron meringuées !

 

Des noyaux, du Brésil et du bonheur !

Les fruits à noyaux (abricots, pêches, prunes…) avec leurs saveurs douces, rondes, enveloppées, charnues… répondent avec beaucoup de gourmandise aux arômes ronds et costauds du café brésilien, aux notes chaudes de chocolat et de caramel.

 

Choisissez le fruit à noyau de saison que vous préférez, préparez une tarte, un gâteau ou un même un plat de volaille qu’il sublimera, servez-vous une belle tasse d’Arabica du Brésil et savourez : vous voilà dans le plus doux des cocons gastronomiques !

 

Les fruits secs aussi aiment le café

Dans les pays orientaux (Turquie, Liban, par exemple) on aime depuis toujours servir des fruits secs avec une tasse de café riche et puissant.

 

Dattes, figues, abricots ou raisins séchés offrent des arômes ronds, puissants, aux notes de sucre très concentrées. Une suavité intense qui répondra parfaitement aux éclats chocolatés et puissants d’un café cultivé au Kerala, en Inde.

 

Des pommes et des ananas… en Colombie

Avec ses notes raffinées et doucement acidulées, quelle plus belle union pour le café de Colombie que les élans tout aussi raffinés et doucement acidulés d’une pomme ou d’un ananas ?

 

Car vous l’ignoriez peut-être mais au cœur des arômes de l’ananas, on trouve des notes finement beurrées… une légère accentuation qui trouve son écho dans la rondeur subtile mais gourmande de l’Arabica de Colombie.

 

De son côté, la pomme (exceptée la pomme verte, plus acide) développe des notes douces, principalement fruitées (cela semble être un pléonasme mais c’est le terme consacré)… Un « fruité » fortement présent, cela tombe bien !, sur le spectre aromatique des Arabicas de Colombie.