Coffee Mania \ Histoires de café \ Un café avec les Indiens
Histoires de café

Un café avec les Indiens

En Inde, entre le chaï latte (c’est du thé), Bollywood et les effluves d’épices, le café n’a longtemps pas vraiment existé. Bien que sa production remonte au XVIIème siècle, sa consommation, elle, est beaucoup plus récente. Partie du sud du pays, la coffee culture infuse enfin le reste du grand Sous-Continent. Venez, on part boire un café avec les Indiens !

  • Partage mail
Coffee Mania, Promotion

Thé ou café ?

Qui aurait cru qu’un pays dans lequel le thé est roi pourrait se transformer en fervent amateur de café ? En Inde, la production de café est d’ailleurs bien plus ancienne que sa consommation, et ce sont trois Etats du sud qui en sont les principaux producteurs aujourd’hui encore : le Karnataka, le Kerala et le Tamil Nadu (les Indiens sont les 7ème exportateurs mondiaux de café).

 

 

L’arrive du café en Inde (et Baba Budan)

La légende raconte qu’un sage indien nommé Baba Budan, de retour d’un pèlerinage à la Mecque, aurait dérobé sept grains de café lors de son passage à Mocha, au Yémen (le goût de cette étrange boisson si populaire là-bas l’aurait séduit). Des grains qu’il aurait tout simplement… planté sur une colline près de chez lui, dans l’Etat du Karnataka.

 

 

Un Kaapi à Cochin

Grâce à la petite entourloupe de Baba Budan, la consommation du café s’est donc tranquillement développée depuis le XVIIIe siècle dans le sud de l’Inde. Là-bas, pour dire "café", on parle de "kaapi".

Traditionnellement, le café y est consommé… à l’italienne ! Debout dans un bar et, surtout, rapidement. Pas de discussions entre amis autour d’un cappuccino !

 

Crédit photo : MasterchefMom / Instagram

 

« Kaapi », c’est aussi le nom de la recette traditionnelle du café à l’indienne dont les coffee-maniaques du pays sont friands. Il s’agit d’une sorte de café filtre très sucré et servi avec du lait mousseux. Une boisson réconfortante et douce comme un bonbon caféiné. Le kaapi se prépare dans une cafetière en métal du même nom. Elle contient deux parties principales semblables à deux tasses, l’une percée tel un filtre, ainsi qu’une sorte de pressoir en métal, percé également et un couvercle.

 

Mon kaapi chez moi

Pour se régaler d’un kaapi, si vous possédez cette cafetière, il vous suffit de déposer votre café moulu dans la tasse supérieure, puis de tasser le café à l’aide du pressoir. Dans ce contenant, versez de l’eau chaude non bouillante et laissez la décoction couler dans la partie inférieure entre 5 et 8 minutes. Parallèlement faites chauffer du lait sucré et faites-le bien mousser (vous pouvez pour cela utiliser une cafetière à piston). Versez votre café dans une tasse et recouvrez de mousse de lait. C’est prêt ! Il ne vous reste plus qu’à déguster votre café comme à Cochin !

 

 

L’Inde :  paradis du café

Désormais la coffee mania rayonne au-delà du sud du pays. En 10 ans, la consommation de café par personne a bondi de 40 % en Inde ! Les cafés à l’occidentale apparaissent un peu partout dans les grandes villes et les Indiens, qui ne connaissaient du café que le kaapi ou l’instantané, se convertissent aux « specialty coffees » que nous aimons tant sous nos latitudes. Mais surtout, là où dans le passé les restaurants qui servaient du café filtre importaient leurs grains de café, c’est désormais la culture locale qui est valorisée.

 

Ah ! Et pour la petite histoire, les collines de Baba Budan s’appellent aujourd’hui « Baba Budan Giri » et on y récolterait le meilleur café du pays !